A mi-chemin entre l’entreprenariat et le salariat, le portage salarial est une forme d’emploi innovante et dynamique qui permet à des consultants autonomes de travailler de manière flexible tout en bénéficiant de la protection sociale du salarié classique. Les consultants « portés » peuvent donc gérer leur planning et leur clientèle comme bon leur semble et se charger eux-mêmes de leur prospection commerciale. Salarié de la société de portage, le consultant « porté » effectue ses missions en toute autonomie chez ses clients et sans aucune contrainte administrative.

Qu’est-ce que le portage salarial immobilier ?

Le portage salarial immobilier est une forme de travail totalement novatrice qui permet aux mandataires immobiliers de transformer les commissions obtenues suite à des transactions effectuées (achats, ventes, locations) en salaires nets. Le mandataire immobilier est donc salarié de la société de portage pour des missions qu’il a lui-même prospectées et bénéficie à ce titre d’un salaire ainsi que des avantages sociaux liés au salariat. Il peut de plus travailler en toute sérénité et se consacrer pleinement à son développement commercial, l’aspect administratif, comptable et fiscal de son activité étant entièrement pris en charge par la société de portage.

Depuis quand le portage salarial existe-t-il ?

Apparu en France dans les années 80, le portage salarial existe depuis plus de 35 maintenant. Suite à la création de cette forme d’emploi atypique, des syndicats et des fédérations ont vu le jour afin d’apporter une structure à ce secteur en plein essor. Introduit dans le Code du travail en juin 2008, le portage salarial est régit par le PEPS (Syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial), un syndicat qui regroupe 90% des entreprises de portage afin de favoriser le développement et la structuration de ce statut innovant. Ratifiée par le gouvernement en juillet 2016, l’ordonnance n°2015-380, initialement publiée le 02 avril 2015, sécurise désormais le dispositif de portage salarial en définissant de nouvelles garanties et de nouvelles obligations.Cette ordonnance a par ailleurs pour but de fixer les garanties pour la personne portée, l’entreprise de portage salarial et l’entreprise cliente tout en définissant les types de contrats concernés et la rémunération du salarié porté. Chez Immo PS, nous nous assurons que la réglementation en vigueur soit strictement respectée afin de fournir à nos mandataires immobiliers « portés » le maximum de garanties possibles.

A qui le portage salarial immobilier s’adresse-t-il ?

Le portage salarial immobilier s’adresse à tout professionnel autonome appartenant au secteur de l’immobilier qui souhaite exercer son métier en toute indépendance sans pour autant se priver d’une protection sociale (indemnités chômage, sécurité sociale, assurances retraite, etc.). Les mandataires immobiliers en quête de flexibilité peuvent donc opter pour cette option qui leur permettra ainsi de conserver leur autonomie tout en jouissant des avantages sociaux liés au salariat et d’une rémunération mensuelle.

Quelles sont les différentes étapes à respecter ?

Le fonctionnement du portage salarial immobilier est on ne peut plus simple. Apres avoir signé la convention d’adhésion et la lettre de mission lors de son adhésion à la société de portage (Immo PS), le mandataire immobilier « porté » doit par la suite signer une déclaration préalable à l’embauche ainsi qu’un contrat de travail sous forme de CDD ou de CDI. Ce document essentiel est conclu entre l’entreprise de portage salarial et le mandataire immobilier « porté » afin de s’assurer qu’un certain nombre d’éléments soient respectés : calcul et versement de la rémunération, frais de gestion, etc. Le négociateur « porté » est alors libre de réaliser ses missions auprès de ses clients (ventes, locations,…), sachant qu’il appartient à la société de portage d’encaisser les paiements correspondants à celles-ci. Les charges sociales obligatoires ainsi que les frais de gestion sont déduits avant que le bulletin de paie ne soit émis. Une fois toutes ces étapes terminées, le paiement d’un salaire net est effectué en fonction des commissions obtenues.